Argentique

Le principe de l’agrandisseur argento-numérique

L’imageur, c’est « l’agrandisseur photo » qui permet d’exposer puis développer une image couleur ou noir et blanc prise à partir d’un appareil photo numérique sur du véritable papier photo argentique.

Il repose sur le principe du tirage argento-numérique. A l’aide d’un projecteur laser, le papier photo argentique photosensible est exposé à partir d’une image numérique décomposée en trois couleurs : rouge, vert et bleu. Le papier est ensuite développé chimiquement selon un procédé argentique traditionnel, puis séché et coupé. Il allie donc la précision du numérique à la qualité de l’argentique.

Un tirage en deux étapes

Le papier photo est d’abord exposé pixel par pixel aux faisceaux lasers de l’imageur. Ces derniers viennent frapper la couche photosensible du support argentique qui défile à l’horizontale au cœur de la machine.

Cette opération, qui dure une dizaine de secondes, est réalisée à partir d’un ordinateur qui permet d’effectuer tous les réglages nécessaires à une exposition correcte de l’image. Le papier subit ensuite un développement chimique pour révéler l’image. Il passe dans un premier bain de révélateur qui va produire l’image par un phénomène d’oxydation pour former les couleurs. Il est ensuite fixé pour stabiliser l’image, puis lavé abondamment à l’eau pure. Enfin, il est séché et sort de l’imageur, où il est coupé automatiquement aux dimensions souhaitées. Durant toutes les étapes de la fabrication, un tireur contrôle la bonne température et la régénération des bains et s’assure du bon déroulement de l’opération.